Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

Photographie de la dernière activité

Cérémonie du 11 mars 2021 en hommage aux victimes du terrorisme.

La deuxième cérémonie nationale annuelle en hommage aux victimes du terrorisme s'est déroulée le 11 mars 2021 au parc de la Fraternité, rue des Hauts de Chanturgue à Clermont-Ferrand.

Ci-dessous le texte du discours prononcé par Monsieur Philippe CHOPIN, Préfet du Puy-de-Dôme

« Nous sommes aujourd'hui rassemblés pour honorer la mémoire des victimes du terrorisme : celle des défunts, des rescapés, de leurs familles et de leurs proches. Car derrière chaque victime, ce sont à chaque fois plusieurs vies qui ont été brisées par la violence des actes terroristes.

Cette deuxième Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme est l'occasion d'exprimer la reconnaissance de la Nation à l'égard de tous ceux qui ont été balayés par cette violence : à l'égard de ceux qui se sont relevés, meurtris, comme à ceux qui sont tombés.

Aucun discours ne saura leur rendre un parfait hommage. Mais notre présence ce matin atteste par elle-même de notre profond respect à leur égard et contribue à faire vivre leur souvenir.

Cette journée doit également nous permettre de transmettre un message d'unité. Unité dont la France a su faire preuve pour surmonter les actes ignobles qui l'ont frappée sans les oublier. Cette cohésion nous a permis de plier sans rompre, rester debout, unis, forts, et indivisibles.

Cette unité, la France a su la tirer de son passé. Nous avons reçu en héritage un pays riche de son histoire, de sa langue, de sa culture, une Nation forte de ses valeurs et de ses idéaux. De la France, de notre pays, chacun doit être fier. Chacun doit se sentir dépositaire de son héritage et responsable de son avenir.

Nous sommes les gardiens de cette France de demain, pour que nos enfants puissent jouir de toutes ses libertés. Nos valeurs républicaines ne sont pas négociables, parce qu'elles sont le socle de notre avenir commun.

L'effroi nous saisit bien sûr à chaque fois qu'un acte terroriste vient nous frapper, et la République pleure aujourd'hui celles et ceux qui sont morts ou ceux qui ont souffert en son nom. Mais face à ces larmes, « ce que nos morts attendent de nous, ce n'est pas un regret, mais un serment  ce n'est pas un sanglot, mais un élan » [ainsi s'exprimait Pierre BROSSOLETTE, héros de la Résistance].

Le terrorisme cible des anonymes, des innocents et voudrait nous déclarer collectivement coupables. Coupables d'avoir inscrit la liberté dans notre devise et nos modes de vie, coupable d'avoir choisi la liberté, dans ce qu'elle a de plus banal, de plus quotidien, et de plus précieux en même temps.

Le terrorisme essaie de briser la continuité de nos histoires individuelles et collectives. Il tente de semer la peur et de mettre en lambeaux notre tissu social. Son premier et son dernier mot, c'est la haine. Notre réponse, c'est le devoir, la fermeté, la mémoire et l'union

Mesdames, Messieurs, souvenons-nous des victimes du terrorisme. Pensons à leurs familles, à toutes celles et ceux qui ont été blessés dans leur chair, ainsi qu'aux héros qui sont intervenus au péril de leur vie. N'oublions jamais ».


La section du Puy-de-Dôme de la SMLH était représentée par le président de section, le général (2s) Jean-Paul VARENNE-PAQUET.



Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016