Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

Le 15 mars 2018, à l'invitation du directeur, l'Ingénieur général Jean-Pierre Clerc, membre du comité de Clermont-Fd de la Société des membres de la Légion d'honneur, une vingtaine de sociétaires a visité le site de Clermont-Fd des Ateliers Industriels de l'Aéronautique (AIA).

Le comité de Clermont-Fd et tous les visiteurs remercient chaleureusement le directeur et toutes les personnes, en particulier Madame Nathalie Guichard (directrice par suppléance), qui nous ont remarquablement accueillis.

Cette visite a permis de mieux connaître cet établissement d'importance majeure de la Métropole de Clermont-Fd, dont la création remonte à 1939, en tant qu' « Atelier de réparation de l'armée de l'air ».

Sa localisation s'explique par la proximité de la première piste d'aviation en dur réalisée au monde, en 1916, à l'initiative de l'entreprise Michelin, qui construisait, loin du front, les avions Bréguet, qui équipaient les armées françaises.

En 1948, il prend l'appellation d'« Atelier industriel de l'aéronautique ». En 1957, il met en oeuvre les chaînes de montage du premier avion de transport militaire français Nord 2501 (plus connu sous l'appellation de Noratlas), construit à plus de 400 exemplaires.

Au fur et à mesure de l'entrée en service de nouvelles générations d'aéronefs, l'AIA devient un acteur majeur pour la maintenance et la réparation des appareils militaires et de leurs équipements, y compris pour des modifications ou des modernisations.

Les aéronefs accueillis à l'AIA de Clermont-Fd font partie des flottes anciennes comme l'avion de transport C160 Transall, l'avion d'entraînement et d'attaque au sol Alphajet, l'avion de chasse Mirage 2000 et l'hélicoptère Gazelle.

Dans le même temps, l'AIA de Clermont-Fd s'adapte en permanence pour accueillir les aéronefs les plus récents, toujours plus exigeants en termes de technicité ou d'infrastructure.

C'est la cas de l'avion de combat multirôle Rafale, de l'hélicoptère d'attaque Tigre et de l'avion de transport A400 M, particulièrement spectaculaire par ses dimensions, ce qui a nécessité la construction d'un hangar-atelier aux dimensions gigantesques.

Les visiteurs sont enchantés d'avoir pu visiter les ateliers très modernes en pleine activité, au contact de personnels d'un très haut niveau de qualification et de voir de près des aéronefs dans des configurations jamais accessibles au public.

Un clin d'oeil particulier est adressé à la Patrouille de France, dont les alphajet aux couleurs si reconnaissables ont attiré l'attention.



Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016