Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

Le commandant Emmanuel DAUBRÉE est décédé le 8 juin 2017 à 91 ans.

En 1947, à 21 ans, il s'engage au Bataillon de marche du Tchad, suit les cours des élèves officiers de réserve, puis intègre l'École spéciale militaire interarmes, promotion « GARIGLIANO ». Il choisit l'infanterie.

En sortant d'application il est affecté au 3e Régiment de tirailleurs algériens de Constantine. En 1953, il retrouve le Régiment de marche du Tchad avec lequel il part en Indochine et rentre à Bône (Algérie) en 1955. Après une affectation à la 7e compagnie mobile algérienne à Timimoun, il est instructeur à l'École d'application de l'arme blindée cavalerie à Hussein-Dey.

Affecté l'année suivante aux Affaires sahariennes, il y reste jusqu'au 24 septembre 1958, date à laquelle il décide de mettre fin à sa carrière militaire avec le grade de chef de bataillon.

Il entreprend alors une longue carrière civile chez Michelin. Il passe d'abord deux ans à Clermont-Fd, au siège de l'entreprise, avant de partir pour Orléans. A l'été 1961, il s'établit en Italie à Turin, où il devient directeur, puis directeur-général de Michelin-Italie, aux côtés de son père, Robert Daubrée qui en est le PDG.

Suite au décès de son père, Emmanuel Daubrée devient à son tour PDG de Michelin-Italie en avril 1966.

En janvier 1994, il cède la direction de l'entreprise à Bruno Janson, mais en reste le président jusqu'en mai 1995, date à la quelle il part à la retraite.

Emmanuel Daubrée et son épouse (née Martine Puiseux) quittent alors l'Italie pour la France (Chamalières), où ils résident jusqu'à leur décès. Madame Martine Daubrée est décédée le 7 décembre 2017.

Officier de la Légion d'honneur depuis 1968. Croix de la Valeur militaire.


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016