Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

L'adjudant-chef Eugène GROSS est décédé le 15 mai 2019 à 86 ans.

En 1951, il entre dans l'Armée de l'air à Valence (26). Puis fait ses classes à Aulnat (63) au camp B. Il reçoit une formation technique à la base de Rochefort (17) pendant deux ans, où il obtient le brevet de « Mécanicien avion-moteur ». En 1953, il est affecté à la base de Blida en Algérie.

En 1955, suite aux accords de Genève, il est muté à Tourane en Indochine, où il vole sur B26 et C47. Il fait partie du groupe Franche-Comté, puis il est muté au groupe Béarn pendant dix-huit mois.

Il revient en France en 1956 à la base de Châteaudun (28), spécialisée dans la gestion des avions et des hélicoptères. Il effectue de nombreuses missions (Afrique du nord, Espagne, Fort Trinquet, Atar, Dakar....Missions Icare) en vue d'approvisionner des unités en avions neufs et de reverser les matériels retirés du service.

En 1958, il effectue un stage au Bourget-du-Lac (73) pour une spécialisation sur les hélicoptères, puis il est muté à Boufarik, en Algérie, où il vole sur Sikorski H34. Il porte alors l'insigne de la 3e Escadre d'hélicoptères lourds orné d'un cheval de Troie. Il effectue des vols opérationnels dans les secteurs de Berrouaghia et Boufarik, où il participe à de nombreuses évacuations sanitaires dans des conditions difficiles et périlleuses (Orléansville, Bir-Rabalou, Tizi-Ouzou, Palestro). En 1959, il quitte la base de Boufarik pour celle de Réghaia. En 1960, il est à Batna, où il effectue plusieurs missions dangereuses.

En 1960, il est à nouveau affecté à la base de Châteaudun (28) à l'Escadron du convoyage, où il participe à de nombreuses missions en Israël, en Italie et en Grèce. En 1963, il est muté pour dix-huit mois à Atar en Mauritanie, dans le groupe Escadrille-outremer. De 1964 à 1967, il effectue des missions en Israël, à Madagascar, en Égypte et à Djibouti.

En 1967, après un total de 4795 heures de vol, il prend sa retraite de l'Armée de l'air. Il entre alors chez Michelin, à Clermont-Ferrand, où il occupe un poste de contrôleur pendant vingt-quatre années.

Décorations :

- Chevalier de la Légion d'honneur (14 juillet 2007)
- Médaille Militaire
- Chevalier de l'ordre national du Mérite
- Croix de la Valeur militaire avec quatre citations, dont deux à l'ordre de l'armée
- Croix du combattant
- Médaille commémorative d'Indochine
- Médaille commémorative d'Afrique du Nord.


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016