Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

Photographie de la dernière activité

Hommage à Monsieur Armand GAMBAUD, décédé le 20 août 2019 à 93 ans.


Ci-dessous le texte de l'intervention du colonel Michel DAREAU, lors des obsèques à l'église du Sacré-Coeur à Clermont-Fd, le 26 août 2019.

Je pends la parole en tant que président de l'association des Croix de guerre du Puy-de-Dôme et pour de la Société des membres de la Légion d'honneur par délégation du général Jean-Paul VARENNE-PAQUET, président de la section du Puy-de-Dôme, pour rendre un dernier hommage à notre ami Armand GAMBAUD.

Il est né le 17 avril 1926 à AUBUSSON dans la Creuse.

Je n'ai que très peu de renseignements sur sa carrière professionnelle. Il est entré jeune à la SNCF, et par les concours et les examens internes, il est arrivé à des postes à responsabilité. Il m'en avait parlé mais ne m'a laissé aucun document à ce sujet. Pointilleux et organisé dans sa spécialité : la comptabilité, ce service l'a amené à diverses mutations, Paris, Montluçon, pour terminer sa carrière à Clermont-Ferrand.

En ce qui concerne son parcours militaire, il a été de courte durée, mais il montre sa détermination par un engagement spontané au service de la France. Le texte auquel j'ai eu accès, bref et précis, est rédigé dans une très belle écriture.

A 18 ans, le 6 juin 1944, Armand GAMBAUD entre dans les Forces françaises de l'Intérieur (FFI) du département de la Creuse (Bataillon ANNE, groupement de l'armée secrète, groupe GUEBIN). Il participe à la campagne de libération de ce département comme agent de liaison jusqu'au 25 août 1944.

Il est affecté ensuite dans une compagnie du groupe BONNE ANNE, jusqu'à la signature d'un engagement dans l'armée pour la durée de la guerre, ce qui confirme sa détermination au service de la France.

Ses affectations successives évoluent selon les déplacements des unités sur le terrain : 278e Régiment d'Infanterie, bataillon de sécurité 2/12, 26e Régiment d'Infanterie, 2e bataillon et enfin 13e Régiment d'Infanterie. A partir de mai 1945, il rejoint le détachement de l'Armée de l'Atlantique : front de La Rochelle.

Il est muté en Algérie jusqu'en décembre 1945, puis il est de retour à Clermont-Ferrand le 8 décembre 1945, pour être démobilisé.

Compte tenu de ce parcours succinctement évoqué, dont il a très peu parlé, on pourrait croire qu'Armand GAMBAUD n'a pas pris de gros risques. Cependant, cette première impression est démentie par le texte d'une citation que j'ai retrouvé.

Soldat de 2e classe au 13e Régiment d'Infanterie.
« Jeune soldat, affecté au bureau, a demandé à participer au combat dans un groupe de mitrailleuses. Le 30 avril 1945, au cours de l'attaque contre la GRAVELLE, a accompli une liaison avec la compagnie voisine, à travers de nombreuses mines et sous un feu violent d'armes automatiques, permettant ainsi le repérage et la destruction d'une mitrailleuse ennemie ».


Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 39/45 avec étoile de bronze, décernée le 15 juin 1945.

Armand GAMBAUD est adhérent de l'association des Croix de guerre du Puy-de-Dôme depuis 1992.

Il est également titulaire :
- de la Médaille militaire, conférée en 1998,
- de la Croix du combattant volontaire,
- de la Croix du combattant.

La distinction suprême, c'est à dire la Légion d'honneur, lui a été décernée le 8 mai 2015.

En effet, l'occasion du 70e anniversaire de la Libération, le président de la République a voulu honorer 600 anciens combattants méritants encore en vie pour leur prise de risque lors du dernier conflit mondial, par un hommage rendu sur l'ensemble du territoire, pour la transmission de la mémoire aux différentes générations, aux jeunes en particulier.

Dans le Puy-de-Dôme, 19 anciens combattants, nés entre 1923 et 1926, ont été sélectionnés pour leur engagement envers la France, en reconnaissance des services rendus.

Armand GAMBAUD, retenu parmi ces braves, a reçu la croix de chevalier de la Légion d'Honneur des mains du préfet Michel FUZEAU, préfet de la région Auvergne et préfet du Puy-de-Dôme, lors de la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie le 8 mai 2015, place de Jaude à Clermont-Fd, sur le front des troupes, en présence de nombreuses autorités et de la population de la ville.

Monsieur Armand GAMBAUD, vous nous quittez à l'âge de 93 ans. Vous avez très bien servi votre Pays. Votre épouse et toute votre famille peuvent être fiers de vous.

Je m'incline respectueusement.



Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016