Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

Photographie de la dernière activité

Le lieutenant-colonel Claude VIALLARD est décédé le 8 mai 2021 dans sa 95e année.

Le lieutenant-colonel Claude VIALLARD était chevalier de la Légion d'honneur depuis 1978 et membre du comité de Riom de la Société des membres de la Légion d'honneur de 1979 à 2016, puis du comité d'Angers (49) de 2016 jusqu'à son décès.

Ci-dessous le texte de l'hommage qui a été prononcé lors de ses obsèques le 12 mai 2021 à Cébazat (63), par le chef d'escadrons Daniel DEBRIS, vice-président de l'Amicale des anciens du 2e Régiment de chasseurs d'Afrique.

C'est avec une grande tristesse et une profonde émotion que nous sommes réunis aujourd'hui pour rendre un dernier hommage à notre doyen, le lieutenant-colonel Claude VIALLARD, né le 1er février 1927 à Paris et décédé à Angers le 8 mai 2021 à 10 h 30, le jour du 76e anniversaire de la commémoration de la Deuxième Guerre mondiale, à laquelle il avait participé.

Mon colonel, mon cher Claude,

Après une scolarité à Cébazat, puis à Clermont-Ferrand, Claude entre dans la Résistance en juin 1944 au sein du mouvement national pour la libération et la reconstruction de la France « LES ARDENTS », où il participe à diverses missions (courrier, renseignement,  ) avant de rejoindre Paris et de s'engager pour la durée de la guerre au 501e Régiment de chars de combat, unité de la 2e Division blindée. A ce titre, il participe à la libération de Strasbourg et de l'Allemagne.

Revenu en France, il se porte volontaire pour l'Indochine et part au Laos comme jeune maréchal-des-logis, au 5e Bataillon de chasseurs laotiens commando 5, où il commande une section de chasseurs laotiens et de partisans maos. Son comportement et son courage sont récompensés par une citation à l'ordre de la brigade en février 1949.

De retour en métropole en 1954, il est affecté au 501e Régiment de chars de combat. Promu maréchal-des-logis-chef, il se porte immédiatement volontaire pour l'Algérie, qu'il rejoint en 1955. Affecté au 6e Régiment de cuirassiers, il est promu adjudant en 1956. Volontaire pour toutes les missions dangereuses, il se distingue notamment lors d'un engagement particulièrement risqué. Il est alors récompensé par la croix de la Valeur militaire avec palme et la Médaille militaire remise à Paris par le Président René Coty, le 14 juillet 1957.

Rapatrié en métropole en 1958, il est admis à l'école des officiers et sort en 1960 avec le grade de sous-lieutenant. Déjà volontaire pour l'Algérie, il est affecté au 2e Régiment de chasseurs d'Afrique, où il prend les fonctions de chef de peloton au 3e escadron, puis d'officier renseignement. Sa brillante conduite lui vaut deux autres citations (à l'ordre de la brigade en 1960 et à l'ordre de la division en 1961).

De retour en métropole au 501e Régiment de chars de combat comme lieutenant puis comme capitaine, il commande le 3e escadron de ce prestigieux régiment. Claude termine sa carrière au 16e Régiment de dragons à Noyon (60) en 1976.

Retraité militaire, il intègre immédiatement le journal « Le Courrier de l'Ouest » à Angers. Ses qualités d'organisateur, de médiateur, de finesse, de gentillesse, mais aussi de fermeté, en font un leader dans un monde tout à fait nouveau pour lui.

Lors de son départ à la retraite civile, en 1987, toute la presse reconnaissait en « Tonton » les qualités humaines qu'il avait acquises aussi bien à l'armée que dans le monde civil.

Claude, tu étais le dernier survivant de la Deuxième Guerre mondiale au sein de notre amicale et nous garderons le souvenir d'un homme aux qualités exceptionnelles.

Tu rejoins Monique, ton épouse et Anne ta fille. Repose en paix. Nous ne t'oublierons pas.

A Sylvie et Laurence, tes filles, à tes gendres, à tous tes petits-enfants et arrière-petits-enfants et à toute ta famille, nos condoléances émues et l'assurance de toute notre sympathie.


- Chevalier de la Légion d'honneur en 1978.
- Médaille militaire en 1957.
- Chevalier de l'ordre national du Mérite.
- Croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures.
- Croix de la Valeur militaire.



Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016