Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Puy-de-Dôme

Photographie de la dernière activité

Monsieur Raymond FOUR est décédé le 28 octobre 2021 à 99 ans.

Né à Ris (63), il y fréquente la petite école. Puis il fait ses études à l'École nationale professionnelle de Thiers pour intégrer la section spéciale au concours national des Arts et Métiers, projet interrompu par la guerre.

Appelé aux Chantiers de Jeunesse, il rejoint le maquis le 1er février 1943 et prend une part très active aux actions de la Résistance. Le 20 avril 1944, il est arrêté avec ses camarades à la scierie de Ris. Interné à Compiègne, il part le 2 juillet 1944 par « le train de la mort » 7909 à destination de Dachau, d'où il est libéré par les troupes américaines le 29 avril 1945.

En 1947, après une convalescence longue et difficile, il accède par concours à un poste de dessinateur à la SNCF à Paris, où il reste une dizaine d'années, avant de revenir à Clermont-Fd comme chef d'études d'architecture au bureau d'études de la SNCF.

Dans le milieu associatif, il est président des anciens combattants de Durtol de 1970 à 1984.

- Chevalier de la Légion d'honneur en 1963.

- Médaille militaire exceptionnelle en raison des services rendus à la Résistance et des conséquences de la Déportation, en 1962.

- Croix de guerre 1939-1945 avec palme et la citation suivante :
« A été déporté en Allemagne pour son action dans la résistance contre l'ennemi au cours de la période d'occupation. En est revenu grand invalide à la suite des privations et des sévices subis.
A bien servi la cause de la Libération ».
signé Charles de GAULLE.


- Croix du combattant volontaire.



Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016